Thibault et Raquet, deux amis d’enfance se sont rencontrés  un jour dans un café. Ils évoquent alors Liette, une fille avec laquelle ils jouaient autrefois . Thibaut voulait savoir si son ami Raquet était amoureux d’elle ….

 

                                                                           L’ amour d’une vie. 

Raquet se tenait courbé vers la table, les coudes sur les genoux, et regardait le fond de son verre. Après quelques instants de silence, il répondit doucement :

— Je ne suis ni marié, ni père de famille, et toutes ces choses qui vous hantent1 à seize ans, et que les hommes de bon sens oublient ensuite, je ne les ai jamais oubliées.

« Oui, j'ai été amoureux de Liette, comme tu dis. Cela m'est égal qu'on le sache, maintenant. Ce qu'on ne saura jamais, c'est tout ce que cela voulait dire pour moi, et veut encore dire. Je l'ai aimée quand elle n'était qu'une petite fille et que je n'étais qu'un petit garçon et nos parents devaient le deviner2 et en rire. Je l'ai aimée quand elle est devenue une jeune fille et que j'étais un jeune homme ; mais personne n'en a rien su. Et comment je l'ai aimée encore après cela, à travers toutes ces années, jusqu'à sa mort et après sa mort ; si j'essayais de le dire, les gens n'y comprendraient rien.

« Un amour d'enfant, ce n'est qu'une plaisanterie, et un amour romanesque de jeune homme ne compte guère plus. Un homme comme les autres passe par là, souffre un peu et vieillit un peu, puis finit par en sourire et entre pour de bon dans la vie. Mais il se trouve des hommes qui ne sont pas tout à fait comme les autres, et qui ne vont pas plus loin. Pour ceux-là, les petites amourettes d'enfance et de jeunesse ne deviennent jamais de ces choses dont on rit ; ce sont des images qui restent incrustées3 dans leurs vies comme des saints dans leurs niches4, comme des statues de saints, peintes de couleurs tendres, vers lesquelles on se retourne plus tard, après avoir longé sans rien trouver tout le reste du grand mur triste.

« J'avais toujours aimé Liette de loin, en timide et en sauvage. Quand elle s'est mariée et qu'elle est partie, en somme il n'y a rien eu de changé pour moi. Ma vie ne faisait que commencer, une vie dure ; il me fallait lutter et me débattre, et je n'avais guère de temps pour les souvenirs. Puis j'étais encore très jeune et j'attendais de l'avenir toutes sortes de choses merveilleuses... Des années ont passé... J'ai appris sa mort... Encore des années, et voilà que j'ai compris un jour que les choses que j'attendais autrefois ne viendraient jamais ; que tout ce que je pouvais espérer, c'était une suite d'autres années toutes pareilles, tristes et dures … »

 

                                                                                             Louis HEMON, La Belle que voilà, 1923.

1. Ces choses auxquelles vous pensez trop … 2. Soupçonner qu’il existe.  3.Gravées, inscrites. 4. Creux dans le mur.

Compréhension.

1.  Pourquoi, d’après les dix premières lignes du texte, Raquet  a – t - il caché son amour pour Liette jusqu’à sa rencontre avec Thibault dans le café ?   ( Deux éléments de  réponse )                                                                                                                               2 points

2. D’après l’avant dernier paragraphe, en quoi Raquet est – il différent des autres hommes en ce qui concerne l’amour ? Quel procédé d’écriture emploie – t – il à la fin de cet avant dernier paragraphe ? Que veut – il nous faire comprendre en employant ce procédé ?   3 points                                                            

3. D’après le dernier paragraphe, dans quelles conditions Raquet finit – il sa vie ? Pourquoi ?                                             2 points                      

 

Langue.

1. a. Qu’est – ce qu’une amourette ? ( Voir l’expression tracée dans l’avant dernier paragraphe )

    b. Employez le mot «  amourette »  dans une phrase.                                                                                                      1 point

 

2. D’après la phrase tracée dans le texte, qu’est – ce qui caractérise les amourettes des hommes qui ne sont pas comme les autres ? Relevez dans la phrase deux moyens employés pour caractériser.

                                                                                                                                                                                         2 points

 

Essai.

   Alfred de Musset a dit dans les Caprices de Marianne : "Malheur à celui qui, au milieu de la jeunesse, s'abandonne à un amour sans espoir. " Partagez – vous son opinion ?  Développez votre point de vue en vous appuyant sur des arguments et des exemples précis.

                                                                                                                                                                                      10 points

Correction du devoir de contrôle n° 1.

Compréhension.

1. D’après les dix premières lignes du texte, Raquet a caché son amour pour Liette jusqu’à sa rencontre avec Thibault dans le café parce qu’autrefois, il ne voulait pas que les autres sachent qu’il était amoureux ( Lorsqu’il a vieilli et qu’elle est morte, cela lui est égal que cela se sache ). Ensuite, il cachait cet amour aux autres parce que c’était personnel, qu’il craignait les moqueries er surtout l’incompréhension : « les gens n’y comprendraient rien »

2. D’après l’avant dernier paragraphe, en quoi Raquet est différent des autres hommes en ce qui concerne l’amour car eux ils oublient mais lui il se rappelle toujours, il est toujours fidèle à son premier amour qu’il garde depuis l’enfance. Il emploie le procédé de la comparaison « comme des saints dans leurs niches » pour nous faire comprendre que pour lui , l’amour est sacré, c’est quelque chose qui reste incrusté en lui, gravé dans sa mémoire.

3. D’après le dernier paragraphe, Raquet finit sa vie en célibataire seul, malheureux, misérable, triste et désespéré car il n’a pas opté pour une nouvelle vie lorsqu’il avait encore des foces et des années devant lui, il regardait toujours vers l’arrière au lui d’œuvrer pour l’avenir … Il n’a pas refait, reconstruit une nouvelle vie après le mariage et la mort de Liette.

Langue.

1. a. Qu’est – ce qu’une amourette, c’est un amour passager qui ne dure pas, sans conséquence.

b. Une jeune fille qui n'ait pas eu déjà une amourette quelconque.

2. Ceux qui ne sont pas comme les autres, comme Raquet, ils restent fidèle à leur amour, ils n’oublient jamais, ils ne se rient pas des amourettes.

Il a employé l’adjectif « petites » et la relative « dont on rit » pour caractériser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Make a free website with Yola